Persian2English

Breaking the Language Barrier on Human Rights

Anti-riot forces installed across Iran in fear of opposition

February 11, 2010

Iran’s government installs anti-riot forces across Iran in fear of opposition demonstrations

Iran News Agency Correspondent, Tehran, 9 pm:

Protesters have no longer been present in the streets since 4pm, while security forces have been dispatched to all major squares and intersections, including Enghelab, Navab, Danshjoo Park, Ferdowsi, Hafte Tir, Karimkhan and Valiasr. Motorcycle patrols have also been widely present. Iran’s regime had also brought forth what appeared to be a new string of Revolutionary Guards, who wore black uniforms, masks and were armed with paintball guns. A number of these Guards were said to be Lebanese. These Guards possessed a new style of motorcycles, helmets, uniforms and weaponry.

Translation by: Arash Azizi

دولت كودتا در هراس از شكل گيري تظاهرات مردمي در همه ميادين نيروهاي سركوبگر خود را چيده است

خبرنگار آژانس ايران خبر,تهران ساعت 2100 : از ساعت 4 عصر هر چند كه جمعيت در خيابان نيست ولي در تمام ميادين وتقاطع هاي مهم نيروها را مستقر كرده اند و هيچكس را مرخص نكرده اند. مثل انقلاب و نواب و پارك دانشجو و فردوسي و رضايي ها و كريمخان و مصدق مامور چيده اند و كنار هم ايستاده اند. موتورسواران نيز گشت ميزنند.

در ضمن امروز صبح هم رژيم تا توانسته بو د نيرو آورده بود يك سري سپاهي بودند و تا حالا نديده بوديم لباس فرم مشكي زير كاسكت ماسك زده بودند پشتشان كپسول رنگ داشتند لبناني هم در آنها بود موتورها و كلاه ها نوبودند و كاسكتهايي كه مارك همه شان يكي بود ولي رنگهاشهايشان فرق مي كرد بهشون داده بودند و لباس شخصي هايي كه لباسشان فرق مي كرد.

Source: Iran News Agency
Referenced by: Freedom Messenger
  • Balatarin
    Tags:

    1 Comment

    1. For the tactics of anti riot brigades on motorcycles and the origins of their uniforms and paint ball i have an idea

      do you have read this article in .french

      Iran: La France a-t-elle aidée la police anti émeutes iranienne à s’équiper

      Rappelez vous le 6 décembre 1986 lors d’une manifestation contre le smic-jeunes que voulait instaurer Balladur ; rue monsieur le prince a Paris, un jeune homme, Malik Oussekine alors âgé de 22 ans mourrait assassiné sous les coups de matraques, des sinistres « voltigeurs motocyclistes » une brigade de police « fantôme » ; qui rappelons le ,n’avait pas a l’époque ou elle existait , de véritable statut juridique et légal, cette « brigade de voltigeurs motocycliste » appelée aussi à l’époque la « Bvm » était chargée de « nettoyer rapidement a moto les fins de manifs qui trainent » (dixit Robert Pandraud le directeur de cabinet de Charles Pasqua qui était ministre de l’intérieur à l’époque).
      Rest of the text:

      Les « voltigeurs motocyclistes » une technique de répression cent pour cent française et pourtant qui semble avoir été exportée récemment en… Iran

      Technique de répression, qu’on retrouve et qu’on voit réapparaitre en Iran en juin 2009 depuis les événements et les débuts du soulèvement populaire. Certains pourraient n’y voir qu’une simple « coïncidence », mais quand on sait que la police et la gendarmerie française « conseille et forme » de nombreuses polices anti émeutes de par le monde, connues pour leur violence et leur brutalité comme la Pfp mexicaine ou les Omon russes, nous sommes en droit de légitimement nous poser des questions sur la réapparition en Iran de cette forme de répression cent pour cent made in France

      Pour ceux et celles d’entre nous plus âgés qui ont eues a subir des coups des « voltigeurs motocyclistes » français des années 70-80 on peut s’apercevoir que sur les vidéos iraniennes, que les « tactiques » des « voltigeurs motocyclistes » iraniens sont les mêmes que celles de leurs homologues français de l’époque ou elles existaient en France, même manière d’attaquer en « binôme » (le matraqueur se trouve être le passager arrière de la moto) même manière de faire hurler les moteurs avant de charger, même manière de foncer dans la foule, et plus troublant encore même utilisation de motos de types tout terrain (cross ou enduro) que celle des anciennes « Bvm » françaises de 1986 celles la même qui assassinèrent Malik Oussekine

      Et par simple déduction de se demander, surtout par qui ???? l’Iran et le régime de Ahamadinejad aurait pu être « conseillé » pour la pratiquer justement cette forme de répression « motocycliste »

      D’autres « coïncidences » plus troublantes encore :
      Sur les nombreuses vidéos envoyées et postées par les internautes et la résistance iranienne sur des plateformes de publications vidéo, comme you tube ou Dailymotion mais aussi sur toutes les photos des manifestations iraniennes, on peut très vite s’apercevoir, que les brigades anti émeutes iraniennes « motocyclistes » sont habillées en uniformes et tenues de « maintien de l’ordre », elles aussi cent pour cent de type françaises, nous sommes quand même ces derniers temps assez confronté en France a une répression féroce du mouvement social, pour êtres capables de reconnaitre très facilement sur les images qui nous parviennent d’Iran, que les similitudes entre les uniformes des anti émeutes iraniens et français, sont beaucoup plus que semblables.

      Autre fait troublant alors que les basij’s (l’équivalent des Bac iraniens en version politico-religieuse) est équipé de tenues anti emeutes plus rudimentaires avec le mot police écris sur leurs tenues en langue et aphabet farsi (persan), les « voltigeurs motocyclistes iranien portent des uniformes anti émeutes qui semblent fortement d’origine française, avec écris dans le dos le mot police en alphabet… latin avec le mêmes lettrage et type de caractères que celui qui est écris sur les uniformes des crs ou des baceux français.

      Mais qui fabriques les fameux uniformes des Crs et des gendarmes mobiles français :

      Il s’agit d’une société relativement discrète, basée à Bernay en Normandie qui s’appelle et répond au nom de « Protecop »

      http://www.protecop.com/

      Cette société équipe et habille les polices anti émeutes sur les quatre continents de la planète –Europe du sud du nord et de l’est , états unis et canada, Amérique centrale et du sud (dont la sinistre Pfp mexicaine) Asie, Afrique, proche orient comme elle aime a le communiquer ,sur son site et cette page

      http://www.protecop.com/index.adml?r=864&l=128

      Or quand on clique sur l’animation flash du site et sur cette page ou figure tout les clients proches -orientaux de la Ste prote cop ; on s’aperçoit qu’elle équipe les polices anti émeutes du Liban, Jordanie, des Emirats arabes unis, du Quatar , de Barhein, d’Abu Dhabi, de Palestine et que l’Iran semble avoir été « oublié » de cette page de promotion de ses « produits » un peu particulier de la société « protecop »

      Alors ??? « erreur » ou « oubli » des services de communication de cette entreprise très particulière ou plus prosaïquement, un gros embarras , sur le fait que le grand public pose a cette société la question sur le pourquoi du comment, qu’on retrouve les mêmes modéles de tenue et d’uniformes que celles de la police françaises ; sur celles des anti émeutes des « voltigeurs » Iraniens qui ont commis de nombreuses violences et assassinats sur des manifestants Iraniens

      -nous sommes nous aussi légitimement en droit de nous poser la question.

      Solidarité avec l’insurrection iranienne

    Leave a Response